Simetierre - Stephen King

Publié le 2 Juillet 2015

 

4e de couverture:

Louis Creed, un jeune médecin de Chicago, vient s'installer avec sa famille à Ludlow, charmante petite bourgade du Maine. Leur voisin, le vieux Jud Grandall, les emmène visiter le pittoresque vieux "simetierre" forestier où des générations successives d'enfants de la localité ont enterré leurs animaux familiers. Mais, au-delà de ce "simetierre", tout au fond de la forêt, il en est un second, et c'est un lieu imprégné de magie qui vous enjôle et vous séduit par de mystérieuses et monstrueuses promesses. Bientôt, le drame se noue, et l'on se retrouve happé dans un suspense cauchemardesque, tellement affreux que l'on voudrait s'arracher à cette lecture...

 

Mon avis:

Marquant!

Tout d'abord, je me dois de préciser que j'ai fini cette lecture en Janvier 2015... Mais que le temps m'a dépassée car je mets tout de même 6 mois pour rédiger une chronique...

Cela dit, même après 6 mois, cette lecture reste très fraîche et très présente. Je l'avais déjà lu voilà bien longtemps, et j'en gardais un souvenir très positif et effrayant. Cette re-lecture me confirme que c'est un de mes livres préférés chez King.

 

Je me suis de suite prise d'affection pour les personnages, qui ont tous une personnalité bien marquée, me suis sentie concernée par tout ce qui pouvait ou avait pu leur arriver. Chacun d'entre eux a une place définie. J'ai eu un peu de difficulté avec la femme de Louis, mais au fond je pense que c'est volontaire de la part de l'auteur de créer des personnages différents et de les mettre en avant d'une manière inhabituelle.

L'ambiance passe rapidement à l'effrayant... Stephen King atteint des sommets dans l'horreur avec ses êtres qui reviennent de la mort! Le style perdure et est toujours aussi juste, bien dosé, avec des descriptions parfaites pour nous plonger au coeur de l'histoire avec une facilité déconcertante.

Comme à son habitude, l'auteur met en exergue certaines réflexions de la vie, en l'occurrence la mort, la maladie et la façon de les gérer.

Le livre est criblé de détails, qui font que l'on s'identifie sans effort à cette petite famille pourtant heureuse, venue s'installer en bordure de forêt. Et ce sont ces détails qui rendent le livre tellement glauque et angoissant: on pourrait presque croire que cela pourrait NOUS arriver... Et en ça, Stephen King est vraiment un magicien. Sa maîtrise de la langue, de la description, de la narration, me sidèreront toujours!

Rédigé par Sabrina

Repost 0
Commenter cet article