"Journal d'un vampire: Le chant de la Lune" (7/7) créé par LJ Smith

Publié le 8 Novembre 2012

 

4e de couverture:

Coup de théâtre pour les frères Salvatore: Elena décide de rompre avec Stefan. Mais aussi avec Damon. Déchirée à l'idée de les perdre tous les deux, elle refuse de continuer à les séparer. Elle n'est pas Katherine, elle!

Retrouver une vie normale, fréquenter l'université de Dalcrest, ses amis... ce sont ses seuls rêves. Mais le campus est soudain frappé par une série de disparitions mystérieuses. C'est la panique générale. Le cauchemar recommence.

 

Mon avis:

 

J'appréhendais une nouvelle répétition dans notre belle série des aventures d'Elena et de ses prétendants... Mais non! Qui que soit l'auteur - car il est certain que ce n'est pas du tout le style de LJ Smith - il s'est assez bien débrouillé pour rebondir et amener un nouvel horizon.

 

L'écriture est fluide, le style très simple, le livre assez court (425 pages), ce qui explique que je l'ai lu en à peine 4 jours. Pas de fioriture, pas de passages à rallonge inutiles, on a juste ce qu'il faut, quand il faut pour suivre le cours de l'histoire. Je regrette peut-être même qu'il n'y ait pas plus d'éléments par moment!

 

Le début est un peu maladroit, mais au final nous retrouvons toute l'équipe à l'université de Dalcrest où chacun continue ses études, sauf Damon, qui accompagne sa belle princesse des ténèbres envers et contre tout.

Nos personnages sont bien ancrés, pas de surprise. L'arrivée de nouveaux personnages amène du piment dans les relations et les interactions: Matt, Bonnie et Meredith vont chacun faire une rencontre cruciale. On constate aussi que l'ambiance universitaire fait prendre à chacun une certaine autonomie, qui est appriéciable d'ailleurs!

Elena m'horripile toujours autant, à la limite des "identités multiples" franchement parfois... En revanche, sa relation avec Damon, si fusionnelle, si intense, est magnifique... quand Stefan ne lui revient pas en tête... Et ses hésitations la perturbent beaucoup, créant, chez moi en tous cas, une exaspération grandissante...

Bonnie est beaucoup mise en avant dans ce tome, son envie d'indépendance et d'initiative, elle représente parfaitement l'ado qui se lance dans sa vie sans être chaperonnée.

 

L'intrigue se lance rapidement. Des disparitions sur le campus, des policiers évasifs, des morts étranges et répétées...

Elena rencontre un professeur qui s'avère être un ancien ami de ses parents (qui avaient étudié eux aussi dans cette université) et elle ne supporte plus les tensions entre Stefan et Damon à cause d'elle: elle décide de les quitter tous les deux.

Une autre intrigue 'dissimulée' au début est installée. Assez bien menée, elle peut passer pour de simples faits, mais j'avais bien senti venir le rebondissement pour la fin. J'essaie de ne pas trop en dire, mais avoir de multiples petites intrigues a été bénéfique dans ce tome.

 

Je me suis vue dans un scénario d'épisode de "The Vampire Diaries", et finalement ce livre m'a plu! Rien de grandiose, mais très agréable à lire.

D'autant qu'il laisse parfaitement sous-entendre une suite qui va, je l'espère, ne pas trop tarder! Il y a matière à lancer une bonne série de livres pour continuer cette saga. Nous verrons bien!

Rédigé par Sabrina

Publié dans #Fantastique

Repost 0
Commenter cet article