"Différentes saisons" Stephen King

Publié le 20 Avril 2012

http://www.renaud-bray.com/ImagesEditeurs/PG/603/603286-gf.jpg

 

4e de couverture:

Recueil de nouvelles.
"Un innocent condamné à perpétuité cherche à s'évader ; un jeune garçon démasque un ancien nazi dans une petite ville de Californie; des gamins partent à la recherche d'un cadavre ; un médecin raconte l'histoire d'une jeune femme célibataire et enceinte dans les années 30... Rien de commun, en apparence, entre ces quatre thèmes. Mais derrière ces héros d'âges et de milieux très différents, c'est la société américaine que dissèque Stephen King, avec le souci du détail et du mot juste, le sens de l'observation, du suspense et de l'humour noir qui le caractérisent. L'Amérique ne sort pas indemne de cette vivisection. Nous non plus..."

 

Mon avis:


* Espoir, éternel printemps: Rita Hayworth et la rédemption de Shawshank.

J'ai tout d'abord été surprise de constater que cette histoire était si courte! C'est une histoire qui m'a énormément touchée. Des faits précis: un banquier, Andy Dufresne, accusé du meurtre de sang froid de sa femme Linda et de l'amant de celle-ci. Andy condmané à deux peines à perpétuité. Autant dire que le pauvre Andy, qui se clame innocent avec un calme impressionnant, n'a aucune chance de s'en sortir...

Ce récit, trop court et trop désordonné à mon goût, m'a pourtant énormément plu. L'histoire est racontée par Red, un ami taulard d'Andy, et sa façon de s'exprimer nous prend comme une discussion.

J'ai eu en tête, tout le long du récit, le fameux film "Les évadés" avec Morgan Freeman dans le rôle de Red, et un Tim Robbins époustouflant dans celui d'Andy.

Toutes les meilleures phrases ou répliques de King ont été soigneusement tirées et intégrées au film, l'histoire a été simplifiée sur certains points, ce qui a été un bon point car dans la nouvelle, trop de personnages ponctuels, trop de complications pour "rien".

J'avoue avoir préféré le film, mais cette nouvelle et l'idée qu'elle dégage... Mémorable!

 

* Un été de corruption: Un élève doué.

Quelle nouvelle! Un jeune garçon Américain de treize ans, qui se trouve relativement fasciné par les camps de concentration, se rend compte que près de chez lui vit un ancien nazi, caché sous une fausse identité. Un gamin intelligent, un vieux coriace, réunis autour de différents chantages. Un jeu du chat et de la souris au début, puis une véritable guerre psychologique qui s'installe.

Une nouvelle facinante, incroyablement menée, ne lâchant jamais la pression ni le stress... Les conséquences qui s'enchainent, on est plongé corps et âme dans ce récit!

En revanche, une fin décevante, qui tombe comme un cheveu sur la soupe... Mais j'ai adoré!

 

* L'automne de l'innocence: Le corps.

Quatre gamins de Castle Rock apprennent qu'un jeune garçon de leur âge a trouvé la mort près de la voie ferrée et décident de parcourir le chemin qui les sépare de cette macabre animation...

J'ai eu énormément de mal à me mettre dans le récit. D'une lenteur soporiphique au début, j'ai vraiment cru ne jamais m'en sortir, je ne voyais pas l'intérêt profond du sujet... Tout du moins pourquoi autant d'éléments inutiles étaient mentionnés. Certes, cela aide à cerner les personnages, mais que d'ennui... Le style est cependant tout à fait King, qui fait une montagne de lignes pour pas grand chose au final.

Enfin, des informations intéressantes sur la psychologie de certains gamins nous sont données, quasiment en même temps que l'apogée de leur périple.

La fin est franchement réussie, mais je déplore tant de longueur au début!

 

* Un conte d'hiver: La méthode respiratoire.

Il n'y aura pas de tournure assez proche de mon sentiment à l'égard de cette nouvelle! 87 pages de bonheur pur!

Pour résumer, un groupe d'hommes qui se réunit certains soirs pour se raconter des histoires en tous genres, et l'une d'entre elles qui va vous paralyser d'horreur! Une femme qui est prête à tout pour mettre au monde son bébé...

Dans cette nouvelle, pas de fioriture, uniquement ce qu'il faut, quand il faut, l'auteur nous donne simplement les cartes nécessaires pour fondre dans l'histoire, et ça marche!

Je pense que j'aurai une certaine vision d'horreur un bon moment dans ma mémoire tellement c'est à la fois invraissemblable mais possible!

 

Pour conclure:

Des idées vraiment sensationnelles, parfois quelques ratés et longueurs, mais "Un élève doué" et "La méthode respiratoire" m'ont conquise! "La rédemption de Shawshank" est vraiment fantastique malgré quelques défauts. "Le corps" ne m'a pas convaincue et ne me marquera certainement pas.

 

Cette lecture compte pour le Challenge King 2012

http://1.bp.blogspot.com/-f_YwYILTnUU/Tu-zg2mNlcI/AAAAAAAAB50/BgI4yU-nzy4/s320/challenge+stephen+King+2012.jpg

Rédigé par Sabrina

Publié dans #Horreur

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article