"Salem" Stephen King

Publié le 8 Juin 2013


















 

4e de couverture :

Comment une petite bourgade du Maine peut elle, du jour au lendemain, devenir une ville fantôme ? Jerusalem's Lot - Salem - n'avait pourtant pas de caractéristiques particulières sinon, sur la colline, la présence de cette grande demeure - Marsten House - inhabitée depuis la mort tragique de ses propriétaires, vingt ans auparavant. Et lorsque Ben Mears y revient, c'est seulement pour y retrouver ses souvenirs d'enfance. Mais très vite, il devrait se rendre à l'évidence : il se passe des choses très étranges à Salem. Un chien est immolé, un enfant disparaît et l'horreur s'infiltre, s'étend, se répand, aussi inéluctable que la nuit qui descend sur Salem ...
 

Mon avis :

Les circonstances de ce début 2013 ne m'ont pas aidée à avoir une lecture aisée... Il m'aura fallu quelques mois pour lire cette œuvre, et j'espère ne pas être passée à côté de quelques détails.

J'avais eu de très bons échos de ce livre et c'est avec une confiance quasi certaine que j'ai entamé ma lecture.

 

La plume de King devient une amie et j'ai de suite plongé dans Salem aux côtés de Ben Mears, en quête de l'inspiration pour l'écriture de son prochain livre. Il revient dans cette ville pour écrire une histoire sur cette fameuse maison, plantée en haut de la colline, dominant tout, où il a vécu des instants effrayants et marquants étant jeune…

 

Mais évidemment, rien ne se passe comme prévu…

Pourtant, au départ, tout se met en place, on découvre une petite ville du Maine classique, avec ses habitants, des habitudes, qui se retrouvent très vite chamboulées. D’abord avec l’arrivée de Ben, qui fait son petit effet, mais surtout par celle d’un mystérieux homme qui s’installe précisément dans cette maison, Marsten House. Et quand les disparitions commencent, la ville se tourne contre ses nouveaux arrivants…

 

L’ambiance décrite par l’auteur est vraiment parfaite, angoissante à souhait. Elle évolue doucement, progressivement, la tension monte petit à petit. Stephen King arrive à tenir en haleine son lecteur durant la totalité du récit, chose que j’ai beaucoup appréciée et qui m’a permise, vu mon contexte personnel, de suivre sans avoir besoin de relire quelques pages précédentes si parfois je laissais le livre fermé pendant 1 semaine.

 

J’ai beaucoup aimé la plupart des personnages, chacun ayant son petit ‘truc’. On voit l’évolution de chacun et sa manière de réagir face au danger, face à la peur et à un ennemi pour le moins atypique. C’est un trait chez King qui est vraiment toujours bien mené et qui ne parait jamais similaire, d’un livre à l’autre.

 

L’histoire coule, tout simplement. J’ai trouvé beaucoup de longueurs malgré tout. Mais ce sont ces longueurs qui font l’histoire, les détails, la mise en place du grand final.

La manière dont fonctionnent les vampires, leur nature et leurs agissements sont très loin des Twilight ou autres Vampire Diaries et correspond tout à fait à la vision que j’ai des vampires. Fascination, peur, cruauté.

Les extraits retirés pour la publication sont ajoutés en fin et permettent d’avoir quelques détails en plus. J’ai lu avec grand plaisir les lettres des ancêtres ! Le côté historique de la région, la confirmation de ce point de convergence pour le mal…

 

En bref, je n’ai pas envie de vous gâcher la surprise si vous ne l’avez pas lu ! Et pour résumer, j’ai beaucoup aimé ! Encore une belle lecture avec cet auteur!

 

Cette lecture compte pour le Challenge Stephen King 2013

Rédigé par Sabrina

Publié dans #Challenge, #Horreur

Repost 0
Commenter cet article